Pause caté 5 : La Semaine Sainte

Vendredi saint (suite)

Le récit que nous avons commencé à découvrir est celui de la Passion , c’est-à-dire la mort de Jésus. Nous suivons le fils de Dieu vers son supplice pas à pas. Nous sommes à ses côtés depuis le dernier repas avec ses disciples, jusqu’à sa mort sur le bois de la croix…

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Même le centurion romain qui est un païen et donc ne connaît pas Dieu découvre qu’il ne s’agit pas là d’un simple condamné à mort…”Vraiment, celui-ci était le fils de Dieu”. Pâques c’est l’histoire de la victoire de Jésus sur la mort…

https://www.theobule.org/video/jesus-et-le-bon-larron/453

Pâques : la résurrection de Jésus

https://www.theobule.org/video/la-pierre-roulee/18

Évangile selon saint Matthieu, chapitre 28, versets 1-10

Après le sabbat, à l’heure où commençait le premier jour de la semaine, Marie Madeleine et l’autre Marie viennent au tombeau de Jésus. Soudain il y eut un grand tremblement de terre ; l’ange du Seigneur descend du ciel, roule la pierre et s’assoit dessus. Il avait l’aspect de l’éclair et son vêtement était blanc comme la neige. Les gardes sont bouleversés de peur, et deviennent comme morts. Alors l’ange dit aux femmes :
« Vous, soyez sans crainte ! Je sais que vous cherchez Jésus le crucifié. Il n’est pas ici, car il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez voir l’endroit où il reposait. Puis, vite, allez dire à ses disciples : “Il est ressuscité d’entre les morts ; il vous précède en Galilée : là, vous le verrez !” Voilà ce que j’avais à vous dire. »
Vite, elles quittent le tombeau, tremblantes et toutes joyeuses, et elles courent porter la nouvelle aux disciples. Et voici que Jésus vient à leur rencontre et leur dit :
« Je vous salue. »
Elles s’approchent et se prosternent devant lui. Alors Jésus leur dit :
« Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront. »

“Personne n’a été le témoin direct de la résurrection mais quelque chose est arrivé à quelques femmes et quelques hommes… Quelque chose qui a transformé leur vie, qui les a jetés sur les routes du monde : ils ont ressenti la manifestation d’une présence qu’ils ne reconnaissent pas tout de suite comme étant celle de Jésus (Emmaüs (Luc 24), Marie de Magdala (Jean 20)). Cette manifestation de présence peut prendre l’allure d’une vision, d’une parole murmurée, d’un souvenir qui effleure, d’une expérience intime, d’un geste qui frôle le cœur, d’un étonnement qui questionne, d’un feu qui brûle le cœur,….. Parfois, elle prend l’allure d’une toute petite chose mais qui toujours comble, désarçonne, émerveille! Une chose qui touche, qui parle fortement à l’âme, qui la saisit, la plonge dans l’Infini, la projette vers le Ciel, la pousse vers les hommes…
“L’ange” qui parle aux femmes les pousse à se lever, à ne pas s’enfermer dans la désespérance, à ne pas rester tournées vers le passé, vers la mort d’un tombeau mais à marcher vers La vie, à dire la “foudre” qui les a brûlées, à insuffler aux hommes le divin qu’elles ont perçu. “Allez vite dire!” Mt (28,7)” idéescaté

Jésus est ressuscité !!!

Nous pouvons chanter

Les commentaires sont fermés.